BLOG

Journée Mondiale des Réfugiés 2020

18 Juin 2020 - Catégorie:
Journée Mondiale des Réfugiés 2020

Rien n’est plus déchirant que d'avoir à fuir l'endroit où l’on est né et grandi, mais aujourd’hui dans le monde entier, des milliers de personnes sont forcées de le faire. La peur de la persécution pour diverses raisons, à cause de ses origines ou religion, et bien entendu à cause de la pauvreté voit chaque jour de nombreuses personnes forcées de franchir les frontières internationales et nationales pour échapper à la misère et aux persécutions. À l'approche de la Journée mondiale des réfugiés le 20 juin, nous jetons un coup d'œil à la signification et au thème de cette année, ainsi qu’à l’importance de célébrer cette journée.

Journée mondiale des réfugiés :

La Journée mondiale des réfugiés a lieu chaque année le 20 juin pour sensibiliser le public au sort des réfugiés dans le monde. Elle est organisée pour témoigner de la solidarité avec les personnes déplacées et pour honorer leur résilience et leur détermination à assurer la sécurité de leurs familles. Cette journée est également marquée pour attirer l’attention du public sur les millions de réfugiés et de personnes déplacées à travers le monde qui ont été contraints de fuir leur domicile en raison de la guerre, des conflits et des persécutions.

Thème de la Journée Mondiale des réfugiés 2020 : « Chaque geste compte »

La pandémie de COVID-19 et les récentes manifestations contre le racisme nous ont montré à quel point nous devons désespérément lutter pour un monde plus inclusif et égal. Un monde où personne n'est laissé pour compte. Il n'a jamais été aussi clair qu’aujourd’hui que chacun d’entre nous avons un rôle à jouer pour provoquer le changement. Tout le monde peut faire la différence. Ceci est au cœur de la campagne du HCR pour la Journée mondiale des réfugiés. Cette année, la Journée Mondiale des Réfugiés cherche à rappeler au monde que tout le monde, y compris les réfugiés, peuvent et doivent contribuer à la société et que «  Chaque Geste Compte » dans l'effort pour créer un monde plus juste, inclusif et égal.

Chaque minute, 20 personnes laissent tout pour échapper à la guerre, à la persécution ou à la terreur. Il existe plusieurs types de personnes déplacées de force :

Les Réfugiés :

Un réfugié est une personne qui a fui son domicile et son pays en raison « d'une crainte fondée de persécution en raison de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un groupe social particulier ou de ses opinions politiques », selon la Convention des Nations Unies de 1951 sur les réfugiés. De nombreux réfugiés sont en exil pour échapper aux effets des catastrophes d'origine naturelles ou humaine.

Les Demandeurs d'asile :

Les demandeurs d'asile sont des réfugiés et ont fui leur domicile comme le font les réfugiés, mais leur demande de statut de réfugié n'est pas encore définitivement évaluée dans le pays vers lequel ils ont fui. 

Personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays :

Les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays (PDI) sont des personnes qui n'ont pas franchi de frontière internationale mais se sont déplacées dans une région différente dans leur propre pays généralement pour des raisons similaires à celles des réfugiés (conflit armé, violence généralisée, violations des droits humains).

Apatrides :

Les apatrides n'ont pas de nationalité reconnue et n'appartiennent à aucun pays. Les situations d'apatridie sont généralement causées par les discriminations contre certains groupes de personnes. Leur manque d'identification - un certificat de citoyenneté - peut les empêcher d'accéder à d'importants services gouvernementaux, notamment les soins de santé, l'éducation ou l'emploi.

Rapatriés :

Les rapatriés sont d'anciens réfugiés qui retournent dans leur propre pays ou région d'origine après avoir été en exil. Les rapatriés ont besoin d'un soutien continu et d'une assistance à la réintégration pour pouvoir reconstruire leur vie chez eux.

Pourquoi la Journée Mondiale des Réfugiés est- elle si importante ?

Elle construit l'empathie et sensibilise

L'immensité de la crise mondiale des réfugiés peut être difficile à comprendre, mais sensibiliser davantage peut aider les citoyens de la planète entière à comprendre l'étendue des difficultés de la situation des réfugiés dans le monde. Cela crée également un sentiment d’empathie et de compassion qui rassemble des gens de tous les horizons, ce qui est toujours positif.

Elle peut nous pousser à créer un monde plus pacifique 

Dans un monde plus pacifique, moins de personnes seraient contraintes de fuir leur maison à cause de la violence et des guerres. Naturellement, cela entraînerait une diminution significative de la souffrance dans le monde. Travailler pour une plus grande paix n’est pas une chose facile, et ne peut se faire du jour au lendemain. C’est un objectif important, et la Journée Mondiale des Réfugiés nous rappelle à quel point notre « lutte » pour un monde plus sûre est vital.

Elle nous encourage à être de meilleurs amis, voisins et citoyens

Il est facile de se sentir impuissant face à une crise mondiale aussi massive, mais prendre des petites mesures peut aider à changer les choses. La Journée mondiale des réfugiés nous encourage tous à penser de manière créative à ce que nous pouvons faire pour aider les réfugiés. Elle nous motive à être des citoyens du monde plus compatissants en général.

Selon l'Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), au moins 70,8 millions de personnes dans le monde ont été forcées de fuir leur domicile ; parmi eux, 41,3 millions de personnes déplacées, 3,5 millions de demandeurs d'asile et près de 25,9 millions de réfugiés, dont plus de la moitié ont moins de 18 ans.

La Journée Mondiale des Réfugiés, célébrée le 20 juin de chaque année, est dédiée à honorer la force, le courage et la résilience des réfugiés.

À l'occasion de la Journée Mondiale des Réfugiés, le 20 juin, Small World reconnaît la contribution importante que les réfugiés (et anciens réfugiés) ont apportée en tant que travailleurs essentiels pendant le confinement du COVID-19.

chaquechaqueLes travailleurs essentiels ont risqué leur santé pour garantir que le reste du pays ait accès aux produits de première nécessité, aux soins de santé, aux transports publics et à d'autres services essentiels. Ils sont devenus des légendes du COVID-19 - et beaucoup de ces personnes étaient d'origine réfugiée.

Nous utilisons des cookies et d'autres outils d'analyse qui nous aident à comprendre comment vous utilisez notre site Web et à créer une expérience meilleure et plus adaptée pour nos utilisateurs. En sélectionnant "Accepter", vous acceptez notre utilisation des cookies. Obtenir plus d'informations.