BLOG

Comment réussir son entretien d’embauche

24 Août 2019 - Catégorie: Conseils
travailleur

Peu importe le nombre d’entretien d’embauche que vous avez au compteur, un entretien d'embauche est toujours intimidant. Ça l’est d’autant plus lorsque vous devez passer cet entretien dans une langue différente de votre langue maternelle ou dans un pays différent du vôtre, par exemple un entretien d'embauche en français.

Mais n’ayez pas peur ! Cette semaine nous vous proposons des conseils qui nous l’espérons, vous aideront à vous y préparer et vous donneront toutes les chances de réussir votre entretien d’embauche en français !

Avez-vous trouvé l'emploi de vos rêves en France ? Si vous êtes arrivé à l’étape de l’entretien, c’est que vous avez déjà surmonté un certain nombre d’obstacles, de la tracasserie de votre visa à la qualification pour le poste. Les emplois français sont très recherchés, à la fois en interne par les français et en externe par les étrangers. Le système de protection français pour les travailleurs est parmi le meilleur au monde, et il existe une politique de congés payés très généreux et un régime de retraite intéressant offert par l'État.

Avant votre entretien.

  • Informez-vous sur la compagnie dans laquelle vous postulez. 

​​Préparer un entretien d’embauche est essentiel quelle que soit la langue que vous parlez. Restez confiant et évitez les « euuuh » et « mmmmh » lorsque vous vous exprimer car cela pourrait montrer que vous n’avez pas confiance en vous et laisser une mauvaise impression à votre interlocuteur.

En France, comme ailleurs, vous devez préparer votre entretien d'embauche à l'avance. Cela signifie connaître le poste pour lequel vous postulez et rechercher des informations de base sur l'entreprise comme son histoire, sa structure, sa culture par exemple.

Vous pouvez généralement trouver ces informations sur le site internet de l’entreprise et en consultant les rapports annuels, les blogs et les médias sociaux. Vous pouvez également vous préparer en recherchant les salaires dans votre domaine ou dans une entreprise spécifique. Des sites comme Glassdoor vous donne accès aux informations sur les salaires, des avis sur les entreprises et des exemples de questions d'entretiens d'embauche, tous renseigné par des anciens employés et même par des personnes actuellement employés par plus de 600 000 entreprises à travers le monde.

L’objectif finalement, pour tout candidat à un poste est que l’entreprise vous embauche, vous, plutôt que d’autres personnes. Faîte des recherches de sorte que le recruteur comprenne que vous êtes le meilleur candidat au poste. Recherchez quels aspects de votre passé professionnel sont les plus susceptibles d’attirer l’attention du recruteur et quels en seraient les avantages pour l’entreprise. Assurez-vous de connaître l'équivalent français de vos diplômes et de votre expérience professionnelle.

Notez qu’il n’y a qu’un seul organisme pouvant délivrer un certificat d’équivalence français pour votre diplôme étranger : l’ENIC-NARIC.

  • Préparez votre réponse à certaines des questions les plus courantes.

Quel que soit votre secteur d'activité, il existe plusieurs questions que vous pouvez prévoir d'entendre dans un entretien d'embauche en français. Familiarisez-vous avec ces questions et préparez bien vos réponses : 

  • Parlez-moi de vous.Pourquoi voulez-vous quitter votre travail actuel ?
  •  Pourquoi pensez-vous que nous devrions vous embaucher ?
  • Que savez-vous de notre société ?
  • Quelle est votre parcours professionnel ?
  • Quelle expérience avez-vous dans ce domaine ?
  •  Quelles langues parlez-vous ?
  • Quel est votre niveau d’aisance en anglais ou allemand ?
  • Où vous voyez-vous dans cinq ans ?
  • A combien s’élevait votre ancien salaire ?
  •  Quelles sont vos prétentions salariales ?
  •  Quand êtes-vous disponible pour commencer ?
  • Avez-vous des questions ?

À l’avance, réfléchissez à vos réponses à toutes ces questions. Vous pouvez aussi par exemple, les écrire et les pratiquer à voix haute, surtout si vous n’êtes pas francophone. Assurez-vous de bien réfléchir aux réponses et faîtes en sorte qu’elles vous distinguent de la concurrence.

Comme partout, évitez de dire des choses négatives sur votre situation actuelle en matière d’emploi. Ce qui peut être difficile si votre interlocuteur vous demande directement pourquoi vous voulez quittez votre emploi actuel.

Assurez-vous de mettre l’accent sur la direction que vous souhaitez prendre, par opposition aux choses que vous détestez au sujet de votre emploi actuel.Vous pouvez par exemple parler des qualités que vous avez acquis et de l’expérience que vous avez grâce à vos postes précédents et que vous souhaitez maintenant appliquer à un rôle dans une nouvelle entreprise.

Le jour de l’entretien d’embauche.

Arrivez à l’heure ! Prévoyez d’arriver 20 minutes avant le rendez-vous prévu. Si vous prévoyez d'utiliser les transports en commun, recherchez un autre itinéraire au cas où vous rencontriez des problèmes. Et en France, ce n’est jamais une mauvaise idée de vérifier si une grève est prévue ce jour-là !

Les entretiens d'embauche français ont tendance à être plus formels que ceux auxquels vous êtes habitués, surtout si vous venez d'un pays anglophone. Ils ont tendance à aller directement au cœur de sujet, sans conversation préalable à l’embauche.

La première règle à respecter et bien entendu de s’adressez à vos interlocuteurs en utilisant le "vous", car il est signe de respect, et vous ne connaissez naturellement pas les personnes qui seront en face de vous. Même si vos interlocuteurs ont votre âge, utiliser ‘tu’ vous fera paraître comme impoli et réduira vos chances d’obtenir le poste. Enfin, adressez-vous à vos interlocuteurs en tant que "Monsieur" ou "Madame". Présentez-vous et dites que vous êtes heureux de les rencontrer.

La seconde est biensûr de ne pas faire la bise au moment des présentation. Encore une fois, vous ne connaissez pas votre interlocuteur et il est important de ne pas être trop informel. Serrer la main est le moyen de se saluer en France dans le milieu professionnel.

Faites attention tout de même : attendez qu'ils tendent la main pour une poignée de main, car certaines personnes n'aiment pas les poignées de main. Si vous vous serrez la main, assurez- vous que votre poignée de main soit ferme, car elle est signe de confiance.

Ensuite, le recruteur qui aura déjà bien étudié votre CV, souhaitera que vous apportiez des précisions sur tel ou tel point de votre parcours ou expériences. Bien entendu, mettez en avant les points qui sont en rapport avec le poste auquel vous postulez, mais ça vous l’aurez déjà préparé avant l’entretien mais surtout ne cherchez pas à enjoliver la réalité ou de mentir, un bon recruteur saura vous tester, il pourra en effet revenir sur un sujet pour vérifier la véracité de vos dires.

Une fois votre parcours évoqué, le recruteur vous présentera la société et le poste. Il est important de prendre des notes lorsque votre interlocuteur parlera, cela sera apprécié et montrera votre implication dans l’entretien. N’hésitez pas à poser des questions, si vous en avez ou si vous n’avez pas compris un aspect abordé. Toutefois, n'interrompez pas le recruteur de façon incessante.

Enfin, le recruteur vous laissera le temps de poser des questions à la fin de votre entretien. Vous aurez probablement des questions que vous voudrez poser. Nous vous conseillons d’avoir quelques questions prêtes à l'emploi qui démontreront votre intérêt pour le poste.

Quelques exemples de question que vous pourriez poser :

  • À quoi ressemble une journée typique dans votre société ?
  • Comment se passe la formation à la prise de poste ?
  • Quelle est l’ambiance de travail dans l’entreprise ?
  • Quelles sont les perspectives d’évolution ?
  • Quelles sont les prochaines étapes du processus de recrutement ?

Posez des questions sur des projets spécifiques, des actualités spécifiques à l’entreprise que vous aurez préalablement lu en préparant votre entretien.

Enfin, si la question du salaire n’a pas été abordé dans l’entretien d'embauche, ne partez pas sans avoir évoqué le sujet. Posez tout simplement la question : « Nous n’avons pas abordé la question du salaire, pouvez-vous me dire ce qui est prévu pour ce poste ? ». En règle générale, le recruteur prendra l’initiative de vous demander d’abord quelles sont vos prétentions salariales et vous devez avoir une réponse à cette question. Mais là encore, vous aurez fait vos recherches en préparant votre entretien.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter Bonne chance ! pour votre prochain entretien d'embauche !

Nous utilisons des cookies et d'autres outils d'analyse qui nous aident à comprendre comment vous utilisez notre site Web et à créer une expérience meilleure et plus adaptée pour nos utilisateurs. En sélectionnant "Accepter", vous acceptez notre utilisation des cookies. Obtenir plus d'informations.