BLOG

Africa Day 2019, la Journée Mondiale de l’Afrique

25 Mai 2019 - Catégorie: Activités
Journée Mondiale de l’Afrique

Les Africains du monde entier célèbreront samedi prochain, le 25 Mai, la Journée Mondiale de l'Afrique (ou Africa Day) en grande pompe, vêtus de magnifiques tenues traditionnelles et organisant des spectacles autour de la culture, la gastronomie et la diversité du continent africain.

​La Journée de l'Afrique a eu lieu pour la première fois en 1963 dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, lorsque 32 pays ont fondé l'Organisation de l'unité africaine (OUA).

En plus de cinq ans, 21 pays supplémentaires ont adhéré à l'OUA, l'Afrique du Sud étant le dernier pays à l'avoir rejoint en 1994 après la fin de l'apartheid.

La mission initiale de l'OUA était de libérer les pays africains sous domination coloniale dans les années 60, de défendre leur souveraineté, de défendre les droits de l'homme et de restaurer la dignité du peuple africain.

De nos jours, la Journée de l’Afrique est une fête nationale dans une poignée de pays et est largement célébrée par les Africains - mais quelle est sa signification dans notre ère moderne ?

Inspiré par l’indépendance du Ghana.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Africains ont déployé des efforts considérables en ce qui concerne le processus de décolonisation du continent africain pour l’obtention de davantage de droits politiques et une plus grande indépendance vis-à-vis du pouvoir colonial; ainsi, entre 1945 et 1965, un nombre important de pays africains obtinrent leur indépendance des puissances coloniales européennes, le Ghana devient le premier pays africain du sud du Sahara à obtenir son indépendance le 6 mars 1957, emmené par Kwame Nkrumah et qui dirigera le pays jusqu’en 1966. L’indépendance du Ghana, a par la suite inspiré d’autres pays africains luttant contre le pouvoir colonial et le Ghana a joué un rôle central dans la réalisation de cet objectif.

Un an après son indépendance, le Ghana convoqua le 15 avril 1958, la première Conférence des États africains indépendants. Parmi les pays africains présents figuraient l'Éthiopie, la Libye, le Soudan, le Libéria, l'Égypte, la Tunisie et le Maroc, avec des représentants du Front de libération nationale de l'Algérie et l'Union des populations du Cameroun. La conférence était une plate-forme collective d’affirmation explicite du rejet par l’Afrique de la domination coloniale et impérialiste du continent, devenant ainsi la première conférence panafricaine de libération sur le continent réunissant divers pays africains. Aussi, lors de la réunion, la première « Journée africaine de la liberté » a été célébrée, qui a ensuite été reconnue comme la Journée mondiale de l’Afrique que l’on connaît aujourd’hui.

Cinq ans plus tard, le 25 mai 1963, à la suite de la conférence tenue au Ghana, l’Organisation de l’unité africaine (OUA) a été créée à Addis-Abeba (Éthiopie) par l’empereur d’Éthiopie Haïle Sélassié. L'OUA a été formée lors d'une réunion réunissant plus de trente pays africains dans le but d'influencer la décolonisation des pays africains, notamment l'Angola, l'Afrique du Sud, le Mozambique et la Rhodésie du Sud (aujourd’hui le Zimbabwe). L’organisation s’est engagée à soutenir les combattants de la liberté et à supprimer l’accès militaire des nations coloniales, et une charte a été établie pour améliorer les moyens de subsistance des États membres à travers l’Afrique, où Selassie déclare le fameux : « Puisse cette convention d’union durer 1000 ans ».

C’est ainsi, avec la création de l'OUA (Organisation de l'unité africaine) le 25 mai 1963, qu’est naît le début de ce que l'on appellera plus tard la « Journée mondiale de l'Afrique ».

Trente-huit ans après sa création, l'OUA est devenue l'Union africaine (UA) le 25 mai 2001, mené par l'Afrique du Sud qui a ouvert la voie en tant que membre fondateur. Bien que le siège de l'organisation de l'UA reste aujourd’hui encore à Addis-Abeba, en Éthiopie, son organe législatif, le Parlement panafricain, est situé à Midrand, en Afrique du Sud.

La Journée Mondiale de l’Afrique aujourd’hui.

À l'occasion du 50e anniversaire de l'Union africaine célébré en 2013, la présidente de la Commission de l'UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, première femme présidente de la Commission de l'UA (l'organe administratif de l'UA), a présidé le lancement de l'Agenda 2063, une vision à long terme de ce que doit être l’Afrique dans 50 ans, de grands développements ont été vus. Des thèmes sont souvent définis chaque année pour la célébration de la Journée de l’Afrique, le thème le plus remarqué étant celui de l’année 2015, consacré à la femme dans la société africaine. Ce thème visait à inciter et à inspirer le rôle des femmes dans la direction et la politique au sein de l'Union africaine et dans leurs travaux sur la Journée de l'Afrique. Lors d'un événement à New York, le secrétaire général adjoint des Nations Unies, Jan Eliasson, a adressé un message de la part du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, dans lequel il était déclaré : « intensifions nos efforts pour fournir aux femmes africaines un meilleur accès à l'éducation, au travail et aux soins médicaux et, ce afin de permettre et accélérer la transformation de l'Afrique. ».

La Journée de l’Afrique continue d’être célébrée à la fois en Afrique et à travers le monde, principalement le 25 mai depuis la tenue de la première conférence en 1963. Certains pays du continent africain et du monde entier connaissent de plus longues périodes de célébrations s'étendant sur plusieurs jours voir des semaines.

Pour un certain nombre d’Africains ou appartenant à la diaspora africaine, la Journée de l’Afrique est un jour où de nombreuses cultures différentes de personnes de diverses origines africaines se réunissent pour célébrer la diversité de l’Afrique. Bien que la Journée Mondiale de l’Afrique tend à célébrer la culture africaine ou le chemin parcouru par l’Afrique, c’est aussi un jour de réflexion sur le chemin qu’il lui reste à parcourir pour construire un continent plus fort et unifié.

Certains pays africains, notamment le Ghana, le Zimbabwe, le Lesotho, la Zambie, le Mali et la Zambie, reconnaissent la Journée de l’Afrique comme un jour férié. D'autres pays organisent des célébrations pour marquer ce jour historique, tandis que de nombreuses villes internationales telles que New York, Dublin, Melbourne, Londres et Washington organisent des rassemblements universitaires et des commémorations et des célébrations culturelles pour marquer cette occasion.

Chaque année un thème différent marque la Journée Mondial de l’Afrique et cette année le thème choisi est : « Un mode de vie sain prolonge la vie ».

Ce thème a été choisi pour souligner la relation significative entre mode de vie malsain et mortalité prématurée. Le thème est conforme à l'aspiration 1 de l'Agenda 2063 qui est « Une Afrique prospère, basée sur une croissance inclusive et un développement durable ».

À tous nous vous souhaitons, une bonne Journée Mondiale de l’Afrique 2019 !

Nous utilisons des cookies et d'autres outils d'analyse qui nous aident à comprendre comment vous utilisez notre site Web et à créer une expérience meilleure et plus adaptée pour nos utilisateurs. En sélectionnant "Accepter", vous acceptez notre utilisation des cookies. Obtenir plus d'informations.