BLOG

Ramadan 2020, un Ramadan sous confinement

30 Avril 2020 - Catégorie:
Ramadan2020

Quelque 1,8 milliard de musulmans à travers le monde célèbrent en ce moment le mois le plus important du calendrier islamique de manière très différente cette année en raison de la pandémie COVID-19.

Selon le calendrier lunaire islamique, le mois de Ramadan a commencé le vendredi 24 avril.

S'abstenir de désirs, tels que manger, boire et avoir des relations intimes entre le lever et le coucher du soleil pendant la durée du Ramadan est considéré comme l'un des piliers fondamentaux de l'enseignement islamique. Les musulmans croient que cela inspire la gratitude et l'introspection et les rapproche de Dieu.

La majorité des musulmans - à l'exception de ceux qui sont exemptés, comme les personnes malades, les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées - jeûneront comme d'habitude.

Ramadan 2020, un Ramadan différent

Alors que le Ramadan a commencé dans des circonstances différentes dût au Coronavirus, les musulmans du monde entier essaient de maintenir les rituels chéris du mois le plus saint de l'islam sans propager davantage l'épidémie.

Au cœur du Ramadan (qui marque le début de la révélation du Coran au prophète Mahomet) se trouve le jeûne observé de l’aube au coucher du soleil, une pratique qui permet d'accéder à la piété, de fortifier la spiritualité du croyant, et de l'aider à garder Dieu à l'esprit. 

Mais parallèlement à la difficulté de s'abstenir de manger et de boire pendant des heures chaque jour, le mois entraîne tout le monde dans un esprit communautaire. Les familles et les amis se réunissent pour de grands repas au coucher du soleil, appelés « iftar ». Dans certains pays, les cafés et les événements culturels sont très fréquentés jusque tard dans la nuit. Les fidèles se rendent dans les mosquées pour des heures de prières du soir, ou « tarawih ». Beaucoup se consacrent à la charité.

Les musulmans se retrouvent désormais coupés d'une grande partie de ce qui rend le mois spécial alors que les autorités luttent contre la pandémie. De nombreux pays ont fermé des mosquées et interdit la prière du tarawih pour empêcher les regroupements importants. D'éminents religieux, en France mais aussi en Arabie saoudite et à travers le monde, ont exhorté les gens à prier chez eux.

Naissance de l'iftar virtuel

Cette année donc, avec la pandémie du coronavirus et le confinement, l'iftar sera différent non seulement en France, mais dans le monde entier, car les mosquées, les marchés, les cafés et les restaurants resteront fermés pour limiter la propagation du virus.

La suspension des services dans les mosquées et les mesures de distanciation sociale rendront le Ramadan 2020 très différent pour les musulmans. Le Ramadan est généralement le moment pour les musulmans de se réunir avec leurs amis et leur famille dans les mosquées pour rompre le jeûne et prier ensemble.

C’est dans ce contexte qu’est naît l’idée d’organiser des iftars virtuels, particulièrement au Royaume-Uni et ainsi maintenir l’esprit communautaire du Ramadan.

My Open Iftar permettra aux musulmans et aux non-musulmans de rester connectés à un moment où les gens peuvent se sentir seuls et anxieux à cause de la pandémie du coronavirus.

Aussi, le Ramadan Tent Project hébergera des iftars virtuels ouverts à tous via la plateforme de vidéoconférence Zoom et les diffusera en direct sur Facebook pour ceux qui se sentent isolés pendant le Ramadan.

Pendant le Ramadan, il est important que les gens partagent un sentiment d'appartenance. Les iftars virtuels fournissent une plate-forme permettant aux gens de s'unir en toute sécurité, de partager leurs expériences et de créer un sentiment d'appartenance, à un moment où cela est plus nécessaire que jamais.

En France également,le Conseil français du culte musulman (CFCM) a émis quelques recommandations et mis en place des ressources en ligne. Cette année les iftars ne pourront pas, comme à leur habitude, être organisés dans les mosquées ou les associations caritatives.

Le CFCM propose donc des alternatives intéressantes, sur son site internet et sa chaîne YouTube, afin qu’ils deviennent des lieux de ressourcement et garder le sens de communauté très importante en cette période de Ramadan. Des interventions orales, des récitations du Coran, des invocations et tout ce qui peut être une alternative à la rencontre physique dans les mosquées y seront organisés.

Face à l'impossibilité pour certaines familles de se réunir pendant les festivités du Ramadan, les nouvelles technologies peuvent aider en ajoutant une place virtuelle à la table pour les membres de la famille éloignée. De nombreuses applications existent comme Skype, Zoom, Houseparty ou WhatsApp.

Collectes de fonds en ligne :

Mis à part le renoncement aux retrouvailles, un autre problème se pose, c’est l'esprit de générosité et de partage très caractéristiques du ramadan. Ainsi, remplacer l'organisation de repas de rupture du jeûne par les mosquées et les associations caritatives à destination des personnes dans le besoin, des systèmes de distribution alternatifs respectueux des consignes sanitaires comme l’organisation Life qui organise des distributions de repas sous forme de colis familiaux distribués aux familles les plus nécessiteuses.

Pendant ce ramadan en confinement, Internet est devenu un outil précieux pour partager quelques moments de convivialité, pour certaines prières mais surtout pour l’Iftar.

Nous souhaitons à tous les musulmans un Joyeux Ramadan ou Ramadan Moubarak !

Nous utilisons des cookies et d'autres outils d'analyse qui nous aident à comprendre comment vous utilisez notre site Web et à créer une expérience meilleure et plus adaptée pour nos utilisateurs. En sélectionnant "Accepter", vous acceptez notre utilisation des cookies. Obtenir plus d'informations.