BLOG

Coronavirus: Ce que vous devez savoir pour les voyages en France

13 May 2020 - Catégorie: Économie
covid19, coronavirus, voyage, quarantaine

La France à assoupli les mesures de confinement depuis le 11 mai, bien que le gouvernement ait décidé de prolonger « l'état d'urgence sanitaire » jusqu'au 24 juillet pour lutter contre la propagation du virus Covid-19.

La plupart des voyageurs se rendant en France - à l'exception des Européens en provenance de l'UE ou du Royaume-Uni - seront bientôt confrontés à une quarantaine obligatoire de 14 jours.

Les mesures sont entrées en vigueur le 11 mai, alors que la France commence à peine à assouplir son confinement national et resteront en place jusqu'au mois d’août. La quarantaine obligatoire de quinze jours concerne toute personne qui revient sur le territoire national, a annoncé samedi le ministre de la Santé Olivier Véran. Il s'agira souvent de Français de retour de l'étranger.

Restrictions sur les déplacements

Actuellement, toute personne voyageant depuis l'Europe a besoin d'un permis de voyage international et ne peut traverser la frontière que si elle remplit certains critères :

Les citoyens français peuvent retourner dans le pays, mais toute personne venant d'Europe devra satisfaire l'un des critères suivants pour être admis dans le pays :

  • Les personnes qui ont leur résidence principale en France. Cela n'inclut PAS les propriétaires de résidences secondaires. Les ressortissants de pays tiers devront présenter un visa ou une carte de séjour tandis que les ressortissants de l'UE (qui à cette fin incluent toujours les Britanniques) n'ont pas besoin de preuve de statut de résident.
  • Les personnes qui ont leur résidence permanente dans un autre pays européen et qui doivent voyager à travers la France pour rentrer chez elles 
  • Les travailleurs de la santé engagés dans des soins liés aux coronavirus
  • Les transporteurs de marchandises commerciales tels que les chauffeurs de camion
  • Le personnel diplomatique
  • Les travailleurs transfrontaliers. Ainsi, par exemple, si vous vivez en France mais travaillez en Suisse, vous pouvez toujours voyager dans les deux sens.

Le Ministre de l’Intérieur M. Castaner a annoncé jeudi que ces règles resteront en vigueur jusqu'au 15 juin au moins. Il a ajouté que les travailleurs frontaliers resteront exemptés de cette restriction.

Pour les voyageurs en dehors de l'Europe, l'UE interdit tous les voyages non essentiels et le Ministre de l’Intérieur a déclaré que cela resterait en vigueur jusqu'à nouvel ordre.

Toutefois, la mise en quarantaine obligatoire qui avait causé une certaine confusion au cours de la semaine écoulée ne sera pas, à ce stade, appliquée aux personnes arrivant de l'intérieur de l'UE ou de l'espace Schengen.

Sachez enfin que quiconque souhaitant voyager en France doit avoir avec lui une attestation de déplacement international datée et signée afin d’entrer dans le pays. Le formulaire doit être présenté à la frontière, ainsi qu'avant de monter à bord d'un ferry, d'un train ou d'un avion en direction de la France.

Quarantaine pour les voyageurs se rendant en France.

Les restrictions que nous avons mentionnées ci-dessus resteront en place jusqu’à nouvel ordre, mais la France envisage actuellement d'ajouter des mesures de quarantaine à toute personne arrivant dans le pays. Cela a été annoncé pour la première fois par le ministre de la Santé Olivier Véran. M. Véran a d'abord déclaré que tous les voyageurs arrivant en France seraient soumis à la quarantaine, en utilisant l'exemple des citoyens français rentrant chez eux après une période à l'étranger. Beaucoup de détails n'ont pas encore été révélés mais voici ce que nous savons :

  •  Il y aura une période de quarantaine obligatoire de 14 jours, que les gens soient positifs ou non au coronavirus. Pour les personnes présentant des symptômes, cela pourrait être prolongé, mais ne pourra pas durer plus de 30 jours. 
  • Ceux qui sont positifs seront isolés. 
  • Cela ne s'applique pas aux personnes arrivant des pays de l'UE ou de la zone Schengen, et cela inclut le Royaume-Uni. Il avait initialement été annoncé que la quarantaine s'appliquerait à tout le monde, mais dimanche soir, l'Élysée a déclaré qu'elle ne s'appliquerait pas aux personnes arrivant de l'Union européenne, de la zone Schengen ou de la Grande-Bretagne, quelle que soit leur nationalité. 
  • Il y aura des exceptions pour les personnes qui traversent régulièrement la frontière pour des raisons professionnelles, par exemple les chauffeurs routiers longue distance. 
  • Il y aura une commission d'appel avec des juges spéciaux pour entendre les cas des récalcitrants qui pourront exercer un recours devant le juge des libertés et de la détention qui statuera dans les 72 heures.

Transports

Pour ceux qui appartiennent à l'un des groupes autorisés à voyager, les options de transport sont actuellement limitées, mais certains services fonctionnent toujours.

L'Eurostar et l'Eurotunnel exploitent toujours un nombre limité de services par jour, à partir du 4 mai les masques faciaux sont obligatoires sur l'Eurostar.

Les services passagers d'Eurotunnel préviennent les voyageurs "vous pouvez être refoulé par les autorités françaises si vous n'avez pas de bonnes raisons de voyager en France.

Les seuls déplacements autorisés sont pour les raisons suivantes : rentrer chez soi dans une résidence principale, déplacements professionnels essentiels en France, personnel médical. 

Cela signifie que les déplacements pour raison de vacances ou pour les visites sociales (familles ou amis) sont toujours interdits.

Il y a un nombre limité de ferries desservant la France et certains itinéraires limités de vol fonctionnent toujours en Europe.

Les voyages en avion depuis l'extérieur de l'Europe sont « pratiquement inexistants » depuis la fin des opérations de rapatriement du pays, a déclaré la ministre des Transports Elisabeth Borne.

Toute personne embarquant dans un transport vers la France devra présenter son attestation dedéplacement international aux autorités compétentes.

Et les vacances d'été ?

C'est la question que beaucoup de gens se posent, mais comme le dit le Président M. Emmanuel Macron lui-même « il encore trop tôt pour dire si on pourra avoir des vacances, cet été ».

Divers politiciens français ont répondu aux questions sur les vacances en juillet et août en disant aux Français de ne pas planifier pour le moment de vacances à l'étranger, tout en suggérant que des vacances en France pourraient être possibles d'ici l'été.

Les voyages internationaux n'étaient même pas mentionnés dans le plan de la phase 1 de desserrage du confinement - qui se déroule du 11 mai au 2 juin.

Il semble probable que les voyages pourraient s’effectuer dans les semaines à venir mais dépendraient fortement de la situation dans les autres pays.

Nous utilisons des cookies et d'autres outils d'analyse qui nous aident à comprendre comment vous utilisez notre site Web et à créer une expérience meilleure et plus adaptée pour nos utilisateurs. En sélectionnant "Accepter", vous acceptez notre utilisation des cookies. Obtenir plus d'informations.